One Moment Please…
English

Fiers Parents

 
 
 

Chers parents de franchisé éventuel de Collège Pro,

Je vous écris cette lettre pour partager mon expérience comme parent de deux franchisés actuels de Collège Pro (CP). (Sam en sera à son quatrième été et Ben commence sa deuxième année). Mes objectifs en écrivant cette lettre sont de vous donner ma perspective personnelle sur notre expérience et de partager avec vous certaines des préoccupations que j'ai eues avec le CP. Je n'avais jamais entendu parler de CP ou de leur société-mère, The Franchise Company jusqu'à il y a cinq ans. Au début, quand j’ai été introduit à CP, le seul lien auquel je pouvais penser était quand un ami a essayé de nous convaincre de joindre Amway, et inutile de dire que j'étais assez sceptique. Aujourd'hui, mon point de vue est radicalement différent, et s’il est un bon candidat, vous devriez être heureux pour votre fils ou votre fille, s’ils ont la chance de se voir offrir un poste comme gestionnaire de franchise (FM).

Ironie du sort, le premier été de mon fils Sam avec le CP n'a pas été très agréable. En conséquence j’ai supposé qu’il ne répéterait pas l’expérience. Sam était en première année de collège et avait besoin d'un bon emploi d’été pour gagner de l'argent de poche afin de pouvoir se concentrer sur ses études de deuxième année.  Il a décidé de travailler comme peintre à CP. Malheureusement (ou heureusement comme vous le verrez dans un instant) son FM s'est avéré ne pas être fiable et ne comprenait pas la responsabilité et l'engagement nécessaire pour créer et diriger une petite entreprise où les employés et les clients comptent sur vous. Il ne comprenait pas qu'il était responsable de ses propres succès ainsi que du succès de ses employés. Plus important encore, il ne semblait pas mettre le client au premier rang et ne réalisait pas que la satisfaction du client était primordiale à son propre succès. Il semblait incapable de régler les problèmes et peu disposé à faire preuve de souplesse et à s'adapter afin d’accomplir les tâches. Si son camion brisait ou qu’il dormait trop tard pour apporter les matériaux aux peintres, il leur disait de prendre un jour de congé. Son manque de maturité et de responsabilité s'est avéré être extrêmement frustrant, mais en même temps, être une bénédiction.

Jusqu'à ce point, Sam n’avait travaillé seulement qu’à quelques emplois à temps partiel, ce qui avait été exigé de lui pour avoir le privilège de conduire « sa » voiture à l'école secondaire. Mais après avoir fait sa première année de collège avec un budget très limité il réalisa soudain qu'il devait gagner de l'argent en travaillant à un emploi d'été.  Tout ne lui serait pas fourni gratuitement. Sam était très frustré avec son FM, parce qu'il avait besoin de ce travail et en dépendait pour gagner de l'argent. Sam a dû faire marcher les choses pour que lui et son équipe n'aient pas à trouver des emplois différents.  Comme gestionnaire d'équipe (gestionnaire de site) Sam a réussi à faire travailler son équipe, satisfaire les clients et terminer les travaux. Ce fut une expérience très frustrante et même si je ne suis pas sûr que Sam et moi ayons bien compris à l'époque, il apprenait quelque chose d'intéressant en chemin. Il a appris (que ce soit consciemment ou inconsciemment) que si tu as la fierté dans ton travail et te préoccupe de rendre  le client heureux, non seulement tu fais quelques dollars, mais il pourrait aussi y avoir un peu de plaisir le long de la route. En tant que parent je peux clairement vous dire qu'il y a eu plusieurs jours difficiles pour Sam durant l'été, mais j'étais heureux qu'il se soit forcé pour faire marcher les choses ; Il a appris à prendre des responsabilités et j'ai remarqué que son estime de soi et sa confiance en soi ont grandi durant l'été. Un bon apprentissage et croissance en tant qu'individu; pas trop mal pour un été difficile. 

Avant que Sam commence sa deuxième année, j'ai été surpris d'apprendre que le CP voulait lui faire passer une entrevue pour un emploi l'été suivant. Je n'étais pas particulièrement heureux à ce sujet. Veuillez noter : c'est à ce moment que j'ai appris que le directeur régional qui supervise le FM était périodiquement en contact avec Sam et certains des autres peintres tout au long de l'été. Apparemment CP a reconnu quelque chose en Sam qu’il valait la peine de poursuivre. Bien sûr, j'étais encore sceptique et assumait que ce devait être une sorte de « pyramide » où CP promettait des chimères et comme les jeunes échouaient, la compagnie faisait de l’argent. Je lui ai dit que c'est à lui de décider et j’ai pensé que le pire qui puisse arriver est que le processus d'entrevue serait une bonne expérience pour l'avenir (et je savais que ce n'était pas vraiment ma décision de toute façon!) Plusieurs semaines plus tard Sam m'a dit qu’ils lui offraient un poste de FM et il voulait en discuter avec moi. Mes pensées immédiates comprenaient:

 
 
 

 

  • Combien est-ce que ça va lui (me) coûter pour commencer ?
  • A-t-il besoin d'acheter un tas de choses ? Comment va-t-il payer pour cela ?
  • Que lui ont-ils promis?
  • Qu'en est-il de l'emploi à temps partiel qu’il avait comme serveur à l'école ? Comment est-ce qu'il gardera ce poste, venir à la maison la fin de semaine pour trouver des contrats et avoir encore le temps d'étudier?
  • Combien d'heures par semaine devra-t-il travailler pendant le semestre du printemps ? L'école doit être sa première priorité.
  • Combien sera-t-il payé ? Sur quoi la rémunération est-elle basée?
  • Que se passe-t-il s’il ne réussit pas ? Sera-t-il payé quand même??
  • Je n’ai jamais entendu parler de cette compagnie ? Qui la dirige? Sont-ils « légitime » ?
  • Quel genre de formation obtiendra-t-il ? Quelles sont ses ressources s’il rencontre des problèmes ?

Puis la finale. Sam a ramené le contrat pour que je le lise et comme je m'y attendais, il me semblait que CP n’avait rien à perdre et que Sam pourrait effectivement finir à l'été dans le rouge !

Sam était préparé pour mes réponses, il y avait réfléchi et il m'a donné la meilleure raison pour prendre le poste, « Si je fais ce que je suis supposé faire et atteint mes objectifs, pourquoi est-ce que j’échouerais? »

À ce stade, je me suis dit que si c'était vraiment son attitude et qu’il était disposé à essayer, le pire qui puisse arriver est qu'il apprendrait une leçon. Il y a une expression dans l'entreprise, « Donne lui un poisson et il va manger pendant une journée,  apprend lui à pêcher et il mangera pendant toute sa vie ». Je suppose que ça doit avoir été mon expérience d'affaires qui parlait mais j'ai décidé que s'il était disposé à accepter la responsabilité alors je le soutiendrais autant que possible.

Rétrospectivement, cinq ans plus tard, il est facile pour moi de comprendre comment la plupart parents ne réalisent pas l'occasion d'apprentissage exceptionnelle que CP peut fournir pour le jeune adulte idéal. En partie, c’est la perception. Ce n'est pas un travail horaire; c'est l'occasion d’expérimenté d’être propriétaire d'une entreprise et un jeune entrepreneur. Avec le recul, je vois maintenant que ce n'est pas un emploi, c’est un stage dans le monde réel et un tremplin pour la croissance. Peu importe dans quelle occupation mes garçons finissent, CP a pourvu un processus pour apprendre à accepter la responsabilité et les pousser à bien des égards. Ce n'est certainement pas pour tout le monde, et il est important que votre fils ou votre fille, comprendre et accepte que c'est à eux de le faire fonctionner. Il y a une bonne formation, du soutien et de bonnes valeurs, mais ils ne vous mènent pas par la main. (Il est également utile si vous avez le soutien des parents!)

Qu’est-ce qu’un parent voudrait de plus que de voir leurs fils ou leur fille assumer leur responsabilité, apprendre à fixer des objectifs et à rendre des comptes ? Toutes les compétences que mes garçons ont acquises sont entièrement transférables à toute carrière ainsi que la plupart des expériences de vie. La capacité de communiquer, vendre, mettre en marché, surmonter des obstacles, et de résoudre des problèmes. La capacité d'être flexible, quand les choses ne vont pas parfaitement; chercher des solutions et prendre des décisions. Multitâche, organisation, embauche, formation, gestion et leader, en plus de persévérance, détermination et une bonne attitude. Je ne pourrais être plus reconnaissante.

Il y a cinq ans je n'avais aucune idée de combien mes garçons apprendraient et deviendraient plus matures en dirigeant une franchise de CP. Je n'avais certainement jamais imaginé qu’être gestionnaire d'une entreprise de peinture serait une bonne expérience pour mes garçons ainsi qu’aux plus de 30 autres jeunes hommes et femmes qui ont travaillé avec eux ces dernières années.

Comme parent, si quelqu'un m’avait envoyé cette lettre il y a cinq ans, j'aurais d'abord encouragé mon fils ou fille à en réaliser toute la responsabilité et puis je l’aurais encouragé et supporté autant que possible pour les aider. Ils doivent comprendre que leur succès ou échec est entièrement entre leurs mains et ils devront travailler fort  pour réussir. Mais s'ils sont prêts à essayer, au pire, ils acquerront quelques compétences précieuses et des leçons qui dureront toute une vie.

J'espère que cette vous lettre aidera à comprendre l'opportunité qu'offre CP.

Retour aux parents